La RSE en entreprise : ses enjeux et son importance

Mis à jour le 18 juin 2024

Mon entreprise durable : Votre copilote pour avancer dans la RSE

Plateforme RSE Mon Entreprise Durable

Pourquoi intégrer la RSE dans sa politique d'entreprise ?

Qu’est-ce que la RSE en entreprise ? Pourquoi s’y intéresser ? La responsabilité sociétale des entreprises est aujourd’hui un sujet au cœur des réflexions. C’est pourquoi notre article vous explique les principaux enjeux de la RSE et les piliers sur lesquels elle repose.

Depuis quelques années, la prise de conscience écologique prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. Adopter un mode de vie responsable, prendre des initiatives pour préserver l’environnement, favoriser l’économie locale, on ne compte plus ces petites habitudes encouragées au quotidien. 

Comment traduire ces évolutions dans l’entreprise ? De plus en plus de structures se penchent sur la démarche d’intégrer une démarche RSE à leur activité. En effet, le principe de Responsabilité Sociétale des Entreprises est de plus en plus mis en avant. 

La RSE matérialise la contribution des organisations dans le développement durable, qui comporte non seulement l’environnement, mais aussi les aspects sociaux et de gouvernance. Notre article vous dévoile ainsi toutes les informations importantes sur la RSE. Devenez un vrai expert sur la démarche RSE en entreprise !

Ce qu’il faut savoir sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises

Définir la RSE et ses objectifs

La RSE est le sigle désignant la Responsabilité Sociétale (ou Sociale) des Entreprises. Ce principe est défini par la Confédération ainsi « La RSE porte sur les effets des activités des entreprises sur la société et l’environnement. ». Autrement dit, les entreprises ont pour devoir d’ajuster leurs activités de façon à limiter les impacts négatifs grâce à une démarche responsable. Ainsi, une entreprise RSE contribue au quotidien à la protection de l’environnement, mais aussi à une amélioration des conditions de vie en société et à la mise en avant d’une économie d’entreprise saine et équitable.

Une démarche réussie en matière de RSE doit ainsi influer de façon positive sur 3 piliers bien distincts. On parle des piliers de la RSE :

Le pilier social

Ce secteur concerne toutes les questions relatives à l’Humain et à sa vie en société. On y retrouve de nombreuses thématiques liées à la santé, l’éducation, les conditions de vie et de travail. Il s’agit de réfléchir à des mesures pouvant garantir le bien-être et le respect des droits de chacun. Ainsi, le pilier social en entreprise RSE concerne notamment les questions de bien-être au travail, d’égalité salariale, du respect de la diversité…

Le pilier environnemental

Cette partie concerne davantage les questions liées aux émissions de gaz à effet de serre, au gaspillage, et à la pollution de l’environnement. Ce pilier met ainsi en avant le recyclage, la consommation d’énergie renouvelable et toutes autres mesures ayant pour objectif de réduire l’impact environnemental de la structure concernée. Dans une entreprise, le pilier environnemental concerne ainsi, entre autres, les questions de transports, la gestion des déchets, les énergies utilisées…

La plateforme de ceux qui agissent !

PRISE EN MAIN SIMPLE

pour tous les budgets

résultats dès le 1er jour

Le pilier économique

Il s’agit du système économique adopté par une structure. On y retrouve notamment les enjeux liés à sa politique d’achat, ses fournisseurs et ses processus de fabrication. Une entreprise engagée dans une démarche RSE va alors axer ses actions pour adopter un mode de production moins gourmand en ressources, favoriser l’économie locale et mettre en place une politique d’achats responsables. On retrouve aussi d’autres actions possibles en fonction de l’entreprise et ses activités.

Pour conclure, la RSE représente, avant tout, une démarche d’investissement des entreprises dans le développement durable. Cela passe par des actions ayant pour objectifs de protéger l’environnement, mais aussi garantir un cadre de travail de qualité pour les salariés et des relations extérieures en accord avec cet engagement.

La RSE et le standard ISO 26000

Vous avez ainsi pu prendre connaissance des éléments fondamentaux de la RSE. Par la suite, nous allons nous pencher plus attentivement sur les règles régissant le concept de RSE. Ce qui permettra par la suite de comprendre le cadre établi pour guider les actions à mettre en place.

Le standard ISO 26000 est le référence internationale en matière de RSE. Elle a été élaborée en 2010 par plus de 90 pays est coordonnée par l’organisme ISO. Ce standard définit le cadre du développement d’une stratégie RSE en entreprise, elle sert de guide et pose les principes fondamentaux de la RSE. Elle est valable dans tout type d’organisations. Des référentiels nationaux l’utilisent pour mesurer et évaluer le degré d’implication des entreprises dans les démarches en faveur du développement durable. Le standard ISO 26000 pose ainsi la définition de la RSE avec les objectifs de :

  • Participer au développement durable et à l’amélioration de la vie en société

  • La prise en compte des parties prenantes

  • Le respect des lois

  • Adopter un comportement responsable qui se retranscrit dans l’ensemble de la structure et ses relations.

Le standard ISO 26 000 pose également les principes de base de la RSE. Ces principes sont complétés par 7 questions centrales destinées à guider les actions à mettre en place.
La norme se base ainsi sur les 7 principes suivants :

La redevabilité de l’entreprise : la structure doit ainsi rendre des comptes sur ses activités et leur impact sur les 3 piliers précédemment cités. Il s’agit aussi d’accepter d’être évalué et d’assurer la légalité de toutes les démarches.

La transparence : ce principe est lié à la communication de la structure sur la réalité des actions de sa politique RSE. Il s’agit également de mettre des informations claires et prouvées à disposition.

L’éthique : il s’agit de faire évoluer ses actions avec un esprit d’intégrité et d’égalité.
Le respect des parties prenantes : il s’agit de bien identifier les parties prenantes de l’entreprise et respecter leurs besoins.

La légalité : l’entreprise se doit d’être en accord avec les lois et prendre en compte les possibles évolutions. Sa démarche doit toujours être en accord avec les normes établies.

Le respect des normes internationales : l’entreprise doit également respecter les normes internationales. Elles font foi en cas de silence juridique de la France sur certaines notions.

Le respect des droits de l’homme : les entreprises se doivent de proposer des activités et un cadre de travail respectant les droits de l’Homme.

Les principes cités représentent le socle du standard ISO 26000 et définissent ainsi le fil rouge de toute stratégie RSE. Une entreprise s’engageant dans une nouvelle politique Responsabilité Sociétale des Entreprises doit s’assurer d’être en parfaite cohérence avec ces piliers.

À noter que certaines règles sont déjà obligatoires. Une entreprise qui n’en tiendrait pas compte risquerait de lourdes sanctions.

Tous les outils dont vous rêviez

Le copilote

Le coffre-fort

Votre page publique

Les ateliers gratuits

Pourquoi intégrer la RSE en entreprise ?

Incorporer une démarche de RSE dans son entreprise est une aventure complexe, mais pleine d’avantages et de belles retombées.

En effet, une entreprise se distinguant comme activement engagée dans la Responsabilité Sociale des Entreprises bénéficie d’une image attractive sur le marché. La RSE étant au cœur des enjeux de notre société, l’entreprise va alors avoir une image inspirante qui ne manquera pas de retenir l’attention. Intégrer la RSE à son image de marque peut constituer un véritable avantage concurrentiel.

Par ailleurs, la RSE apporte aussi une image positive à l’interne. En effet, les collaborateurs peuvent tous être investis dans le projet et créer ainsi une véritable cohésion d’équipe. Il est d’ailleurs recommandé de mettre la communication interne au centre du déploiement du plan d’action RSE. Les salariés pourront ainsi être fiers de travailler dans une structure humaine et engagée. La productivité ne pourra qu’être meilleure ! Cela constitue aussi un bon levier de communication vers l’extérieur. Une entreprise reconnue comme engagée RSE sera aussi plus attractive pour les potentiels candidats au recrutement.

Enfin, adopter une démarche RSE peut également changer les dispositifs de production et engendrer certaines économies !

Comment mettre en place une stratégie de RSE ?

Réaliser le diagnostic

La première étape est la réalisation du diagnostic. Cette démarche consiste à faire un état des lieux de l’entreprise, évaluer son niveau de maturité par rapport aux piliers RSE. L’entreprise va donc s’appuyer sur des données telles que l’indice de satisfaction des collaborateurs, l’éthique des méthodes utilisées… Cette réflexion va permettre de déterminer la ligne directrice de la future stratégie RSE et de prioriser ses enjeux. C’est aussi l’occasion de définir les parties prenantes du projet. Il s’agit d’établir leurs besoins et leurs intérêts afin d’en tenir compte tout au long de l’élaboration de la stratégie. Le diagnostic agit avant tout comme une base de travail. C’est un outil de co-construction dont le but est de proposer une méthodologie pour le futur plan d’action RSE.

Définir le plan d’action

Le plan d’action est défini après le diagnostic RSE. Il est conçu pour répondre à la raison d’être de l’entreprise et déployer la politique RSE choisie. Il s’articule ainsi autour de 7 questions majeures définies par le standard ISO 26 000 :

  • La gouvernance : il s’agit de toutes les questions relatives au management et à l’organisation hiérarchique de l’entreprise.
  • Les droits humains/de l’Homme : il s’agit des enjeux liés à l’humain et son évolution au quotidien au sein l’entreprise.
  • Les conditions de travail : garantir des conditions de travail dans le respect des droits, codifier les relations entre les différents statuts (employés/supérieurs par exemple).
  • La loyauté dans les pratiques : assurer par les actions une démarche honnête dans la lignée du principe d’éthique.
  • Les enjeux liés à la protection des consommateurs : les actions assurant le principe de transparence et le respect du consommateur.
  • La mise en avant du développement local : il s’agit des actions qui valoriseront une économie locale.
  • La protection de l’environnement : on parle ici autant de réduire lq pollution qu’économiser l’énergie et protéger la biodiversité.

Les questions citées ci-dessus servent ainsi de trame pour la politique RSE d’une entreprise. Le plan d’action va ainsi se définir comme une réponse aux questions majeures par des actions concrètes. Ces actions seront en accord avec la ligne de conduite adoptée par l’entreprise durant la phase de diagnostic. Par la suite, il s’agit de l’étape de déploiement, c’est à ce moment-là que les actions sont mises en place dans l’entreprise. La clé d’un déploiement réussi réside dans la communication, interne comme externe. L’entreprise doit communiquer le plus possible avec l’ensemble des collaborateurs.trices pour une intégration optimale à l’interne. Elle doit aussi dialoguer avec ses partenaires externes pour un impact fort auprès du public.

Les actions possibles à mettre en place

Notre mission ? Vous aider à atteindre le standard iso26000

Badge Mon Entreprise Durable pour l'avancée vers le standard ISO26000

Voici quelques exemples d’actions à mettre en place dans le cadre de votre déploiement RSE, elles concernent les différents piliers.

Les actions relatives au pilier social :

  • Proposer des locaux adaptés (espaces, équipements…)

  • Suivre les normes d’hygiènes et de sécurité

  • Proposer des activités sportives et de team building

  • Promouvoir la diversité

Les actions relatives au pilier environnemental :

  • Établir un plan pour la réduction des déchets

  • Privilégier les énergies renouvelables

  • Réduire les émissions de CO2 (covoiturage, télétravail)

  • Faire du recyclage

Les actions relatives au pilier économique :

  • Mettre en avant les partenaires locaux

  • Réaliser une charte d’Éthique

  • Favoriser les circuits courts

  • Valoriser l’emploi pour les jeunes et les seniors

Quels sont les indicateurs RSE ?

Une fois vos actions RSE mises en place, le tout sera d’assurer un suivi attentif de leur impact. La dernière étape concerne l’évaluation de la politique RSE.

Les labels et le reporting RSE

Avec l’appui d’expert RSE

Ateliers RSE avec un expert Mon Entreprise Durable

Il existe de très nombreux outils RSE pouvant aider votre démarche et mesurer son efficacité, on retrouve notamment le reporting et les labels.

Le reporting est un bilan clair et précis sur les impacts des activités de l’entreprise d’un point de vue économique, environnemental, social et sociétal. En parfait accord avec les principes de transparence et de redevabilité, il permet aux entreprises de s’auto-évaluer. Il atteste aussi de la crédibilité de leur engagement auprès de la clientèle et des partenaires. Le reporting agit comme une vitrine, mais aussi comme la preuve de l’investissement de l’entreprise. Il se doit d’établir un suivi clair et rigoureux.

Les labels suivants sont compétents pour évaluer la stratégie RSE d’une entreprise. Si cette dernière remplit les critères, la structure sera récompensée par une mention qui garantira sa crédibilité.

On retrouve ainsi :

Eco Entreprise : Cette certification suisse évalue les performances globales d’une entreprise sur la base des normes ISO 26000. L’évaluation se base sur un audit effectué par un certificateur externe. Elle permet une meilleure évaluation dans l’attribution des marchés publics. L’entreprise certifiée peut porter son logo durant 3 ans.

B-Corp : créé en 2006 aux États-Unis, ce label est présent en Suisse depuis 2019. Son rôle est d’évaluer les performances globales des entreprises, sur la base de ses réponses au référentiel en ligne et aux documents fournis. L’entreprise labellisée est réévaluée tous les 3 ans.

La RSE est un concept de plus en plus important dans le développement des activités d’une entreprise. En plus de soigner son image, elle transmet un message aux valeurs fortes ! Nous espérons avoir pu préciser votre vision sur la RSE en entreprise !

Partager cet article

Mon entreprise durable : Votre copilote pour avancer dans la RSE

Plateforme RSE Mon Entreprise Durable

La plateforme de ceux qui agissent

PRISE EN MAIN SIMPLE

pour tous les budgets

résultats dès le 1er jour

Tous les outils dont vous rêviez

Le copilote

Le coffre-fort

Votre page publique

Les ateliers gratuits

Notre mission ? Vous aider à atteindre le standard iso26000

Badge Mon Entreprise Durable pour l'avancée vers le standard ISO26000

Tout ça, appuyé par des experts RSE

Ateliers RSE avec un expert Mon Entreprise Durable

Discutez avec un.e expert.e mon entreprise durable !

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous re-contacterons avec plaisir pour discuter de votre projet !

 

Évaluez le niveau de maturité RSE de votre entreprise

Vous souhaitez connaître la maturité RSE de votre entreprise ? Complétez notre autodiagnostic en ligne et obtenez un plan d’action personnalisé rapidement.

Ce site web n'utilise aucun cookie

Chez Mon Entreprise Durable, nous ne collectons pas vos données. C’est pour cela que notre site ne dépose aucun cookie.